Candidats du Grand prix
du Maire de Champignac 2019

 

Candidat n° 1

«…il pourrait échapper à un accueil trop glacial dans certaines zones frappées par les incendies...»

Pauline Simonet, correspondante en Californie,
supra RTS-La Première, 17 novembre 2018, 18h14

Candidat n° 2

«…le directeur s’est contenté d’adresser une réprimande à M. Ramadan. [...] On s’est rendu compte de la souffrance de ces victimes qui n’osent toujours pas dire à tête découverte ce qui s’est passé.»

Michel Lachat, ancien président du tribunal fribourgeois des mineurs, expert chargé d’un rapport au sujet des cas d’atteinte à l’intégrité sexuelle sur les élèves au sein de l’École genevoise,
supra RTS-La Première, 28 novembre 2018, vers 18h35

Candidate n° 3

«Donc, c’est pour une raison commerciale qu’on a fixé le 1er janvier au 1er janvier?»

Esther Coquoz, enquêtrice,
supra RTS-La Première, 31 décembre 2018, vers 18h04

Candidat n° 4

«…la question jurassienne qui dure depuis quarante ans et que les autonomistes ont réussi à faire bouillonner petit à petit pour que la mayonnaise prenne…»

Patrick Tobler, candidat UDC à la mairie de Moutier,
supra RTS-La Première, 14 novembre 2018, vers 18h25

Candidat n° 5

«Du côté de l’interprétation, Lambert Wilson et Kristin Scott-Thomas font ce qu’ils peuvent pour incarner leurs personnages découpés à la truelle…»

Blaise Petitpierre, critique d’art très critique,
in Ciné-feuilles, 12 décembre 2018

Candidat n° 6

«C’est ainsi qu’on a constaté peu d’excitation autour de l’érection d’un clitoris de belle taille –notablement sorti de son contexte, il est vrai– sur la place de l’Europe, et que nous avons été témoins de bien plus de blocages au sujet de l’installation finalement avortée d’un cube évoquant la Kaaba sur la place du Port.»

Mauro Moruzzi, du groupe Vert’libéraux–PDC au Conseil général de Neuchâtel,
in Vive la ville !, n° 1, 16 janvier 2019

Candidat n° 7

«La devise de la France, liberté, égalité, fraternité, qu’on retrouve sur tous les fronts baptismaux de tous les édifices publics français.»

Jost von Reding, correspondant à Gap (F),
supra RTS-Un, 8 novembre 2018, vers 12h45

Candidat n° 8

«Toute violation par la Confrérie des horaires susmentionnés sera sanctionnée en application de la réglementation applicable.»

Convention entre la commune de Vevey et la Confrérie des Vignerons, signée par Mesdames Elina Leimgruber, syndique, et Pascale Bacher, secrétaire municipale adjointe pour la commune et par Messieurs François Margot, abbé-président et Frédéric Hohl, directeur exécutif,
Vevey, 10 octobre 2018

Candidate n° 9

«La diminution du nombre de trains pour travaux doit rester limitée au minimum. Le canton est particulièrement attentif au respect de ce principe.»

Nuria Gorrite, présidente des Vaudois,
in 24 Heures, 22 novembre 2018

Candidat n° 10

«On sait que l’UDC veut recentrer le conseil fédéral sur la droite.»

Alexis Favre, au Palais fédéral pour la nuit des manches de couteau sans lames,
supra RTS-Un, 4 décembre 2018, vers 18h55

Candidat n° 11

«Dans cette coquille vide, il y a un os.»

Johann Dupuis, élu Ensemble à gauche, au Conseil communal de Lausanne,
séance du 20 novembre 2018, 19h34

Candidat n° 12

«Le local d’injection ne fait pas le plein.»

Titre, in 20 Minutes, 28 décembre 2018

Candidat n° 13

«…le Département veut refonder l’apprentissage comme une filière valeureuse à part entière…»

Lionel Éperon, directeur général de l’Enseignement postobligatoire,
in 24 Heures, 12 mars 2019

Candidate n° 14

«Cette année, ce sont quinze formations de Suisse et de France qui ont été sélectionnées parmi quinze dossiers…»

Élodie Botteron, en direct de Saignelégier (JU),
supra RTS-Un, 27 avril 2019, vers 19h45

Candidat n° 15

«Nous avons à Genève l’habitude de nous autoflagorner, et bien je crois que pour l’instant il faut rester très prudent s’agissant du fond de cette affaire.»

Christian Lüscher,
supra RTS-La Première, 10 mai 2019, vers 7h20

Candidate n° 16

«Une grève, ce n’est pas seulement un droit inscrit dans la Constitution, mais cet espace sablonneux et vierge qui borde les fleuves, où tous les possibles sont possibles: partir pour changer le monde, rester à quai, ou faire pousser des cardons.»

Géraldine Savary, future ex-conseillère aux États (PS-VD),
in Le Matin Dimanche, 10 mars 2019

Candidat n° 17

«Sous l’emprise d’un taux d’alcool supérieur à deux pour mille, le meurtrier avait eu deux enfants avec la femme qu’il a abattue.»

Boris Busslinger, enquêteur,
in Le Temps, 25 avril 2019

Candidat n° 18

«Nous avons assez fermé notre bouche en faisant longtemps semblant de ne rien voir.»

Marc-Olivier Reymond, libre tribunitien,
in Journal d’Ouchy, 3 avril 2019

Candidat n° 19

«Je m’engage pour éviter que mon pays ne disparaisse pas.»

Oskar Freysinger, retraité,
supra Le Matin online, forcément online, 21 février 2019

Candidat n° 20

«Ce que je réponds, c’est que, pour l’heure, la planète ne tournerait pas sans énergies fossiles.»

Marco Dunand, cofondateur de Mercuria, négoce de pétrole à Genève,
in Le Temps, 26 mars 2019

Candidat n° 21

«Mais c’est le Palais de Rumine, naguère Université, Bibliothèque cantonale, qui est depuis toujours le vaisseau amiral de la culture aussi universelle que vaudoise. Il faut lui donner de la voilure pour voguer dans les esprits loin à la ronde, ancré sur une place qui trouvera tout naturellement, telle quelle, l’animation d’un port d’attache sans l’encombrer de projets urbanistiques zélés.»

Michel Bory, marinier,
in 24 Heures, 9 avril 2019, courrier des lecteurs

Candidat n° 22

«Pour Lara Gut, c’est la confirmation qu’elle remonte sur un podium en descente. Cela ne lui était plus arrivé depuis deux ans.»

Miguel Aquiso, journaliste sportif,
supra RTS-Un, 23 février 2019, vers 12h50

Candidat n° 23

«Vous saurez à l’avance si votre train est en retard.»

Yannick Weber, journaliste temporel,
in 20 Minutes, 22 février 2019

Candidate n° 24

«Son statut de foraine, en fait, elle l’a assumé vraiment jusqu’au bout, en plus. Elle s’est arrêtée très peu de temps après sa mort.»

Tania Sazpinar,
supra RTS-La Première, 31 juillet 2019, vers 18h55

Candidat n° 25

«30 km/h la nuit: la Ville donne un coup d’accélérateur»

Philippe Kottelat, fonceur,
in Lausanne Cité, 4 septembre 2019

Candidat n° 26

«La plupart des gens ne savent pas utiliser des toilettes comme nous les connaissons en Suisse. Donc on voit qu’il y a une différence entre la théorie et la pratique; nous les gérons au quotidien, nous voyons aussi leurs besoins.»

Frédéric Favre, conseiller d’État valaisan, s’exprimant sur les problèmes au centre de détention administrative de Granges,
supra RTS-La Première, 6 juin 2019, 18h24

Candidat n° 27

«On s’est rendu compte que l’on entretenait plutôt normalement notre patrimoine immobilier. Mais également que si l’on ne faisait rien, cela allait rapidement se dégrader.»

Philippe Deriaz, municipal à Morges,
in 24 Heures, 1er juillet 2019

Candidat n° 28

«J’en ai marre de ces textes des communistes qui remettent en cause ce qui fonctionne et veulent toujours tout rendre public.»

Alexandre Berthoud, député libéral-radical vaudois,
président de la Commission des finances,
in 24 Heures, 2 septembre 2019


Le vote se déroulera fin novembre.

Les prix seront proclamés
en présence d'un nombreux public
en décembre
dans les locaux de la librairie Basta!
rue du Petit-Rocher 4, Lausanne-Chauderon